Utérus rétroversé :
peut-on utiliser la cup ?

with Pas de commentaire

Pour commencer, un petit rappel anatomique : l’utérus est un organe extensible, en forme de poire, qui appartient à l’appareil reproducteur féminin – pour les plus néophytes. C’est dans l’utérus que l’embryon se développera.

L’utérus se trouve entre la vessie et le rectum et est normalement penché sur la vessie, vers l’avant (antéversé). Cependant, chez certaines femmes, environ une femme sur quatre, l’utérus ne se présente pas dans cette position. Il est penché vers l’arrière, du côté du rectum : on parle alors d’utérus rétroversé. Cette variante anatomique peut être soit congénitale donc dès la naissance, soit provoquée par divers facteurs pouvant survenir au cours de la vie mouvementée d’une femme.

On peut alors se demander quelles peuvent être les conséquences d’une telle “originalité” anatomique sur l’utilisation de la coupe menstruelle et sur le corps.

Utérus rétroversé et coupe menstruelle

La réponse à la question est simple : oui, le port de la cup est tout à fait possible en cas d’utérus rétroversé.

Rappelons que 25% des femmes ont un utérus rétroversé. Si ¼ femmes n’étaient pas éligibles à l‘utilisation de la cup, l’intérêt de celle-ci serait alors bien moindre. Les précautions à prendre sont exactement les mêmes que pour une position “classique” de l’utérus. Certes, la position de l’utérus change mais il n’y a pas de déformation de celui-ci.


L’installation de la coupe est donc identique peu importe le cas. Des adaptations seront peut être nécessaires selon les personnes, mais rien d’insurmontable. Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page “Comment mettre une cup et l’enlever”.
Si l’utérus rétroversé ne représente aucun risque quant au port de la cup, des précautions sont néanmoins à prendre. Les femmes dont l’utérus est rétroversé sont plus sujettes aux descentes d’organe. Attention donc aux mouvements trop brusques et aux sports traumatisants, notamment la course à pied ou tout autre sport avec secousses à répétitions.

Les origines de l’utérus rétroversé

On notera qu’il ne s’agit en aucun cas d’une pathologie mais d’une simple variation bénigne de la position de l’utérus, sauf dans de très rares cas douloureux qui peuvent parfois nécessiter une opération. L’utérus est un organe relativement mobile qui peut même passer d’avant en arrière en fonction des différents types d’envies pressantes chez certaines personnes. Lorsque la vessie se remplie, la pression exercée va redresser l’utérus à la verticale.

L’utérus rétroversé est une variation qui peut se déclarer dès la naissance ou après un accouchement, cela dépend des cas.

Comme indiqué précédemment, l’utérus rétroversé n’est pas une pathologie, il peut cependant être en partie responsable de règles plus douloureuses que la moyenne, même si les études sur d’éventuels liens de causalité manquent. Contrairement à certaines rumeurs, l’utérus rétroversé ne gène absolument pas l’écoulement du sang.

Aujourd’hui, l’ensemble du corps médical s’accorde sur le caractère bénin de l’utérus rétroversé, ce qui explique le manque d’informations à ce sujet.

En revanche, il est probable que l’utérus rétroversé puisse être une des cause de dyspareunies, des douleurs d’intensités variables qui surviennent lors de rapports sexuels. Il s’agit de douleurs uniquement mécaniques. Le pénis vient dans certains cas buter contre le col de l’utérus, une partie particulièrement innervée et donc très sensible de l’anatomie de la femme.

Répondre