Des remèdes naturels contre les douleurs des règles

with Pas de commentaire

Nombre de femmes souhaitent s’affranchir des douleurs liées aux menstruations, mais les médicaments rebutent de plus en plus de candidates au bien-être. Les différents antalgiques et anti inflammatoires habituellement utilisés comme remèdes universels sont de plus en plus mis sur la touche pour leurs effets secondaires éventuels et leur innocuité à long terme discutable.

Les changements de comportements et de modes de consommation incitent les femmes à se tourner davantage vers les remèdes naturels. Si leur innocuité n’est dans la plupart des cas pas à prouver, leur efficacité quant à elle n’est pas toujours forcément bien définie. Cet article traite de plusieurs types de remèdes naturels contre les douleurs menstruelles et de leur mode de fonctionnement.

La Sauge : un stimulant œstrogénique

La sauge est une plante commune en France, utilisée pour lutter contre de nombreux maux, comme l’indique le dicton provençal « Qui a de la sauge dans son jardin, n’a pas besoin d’un médecin »

La sauge est considérée comme un phyto-œstrogène. La plante renferme en effet des phyto-œstrogènes, c’est à dire, des molécules dont la structure spatiale s’apparente à celle de l’estradiol, une version de l’œstrogène produite par les ovaires. L’estradiol a cette particularité de calmer efficacement les douleurs liées aux règles (dysménorrhée).

La fleur séchée d’aubépine baisse la tension artérielle

L’aubépine est une plante efficace pour traiter la douleur, on la conseille même comme analgésique de substitution après une opération chirurgicale.

Avec l’arrivée des règles, on peut avoir à faire face à une montée de la tension artérielle. Une infusion d’aubépine fera alors baisser cette tension, et diminuera également le stress et les spasmes.

La Menthe poivrée atténue la douleur

La menthe poivrée, sous forme d’huile essentielle très diluée dans une autre huile végétale (huile d’amande, de noisette ou de tournesol par exemple) atténue les douleurs et dissipe les caillots. On massera son bas ventre doucement avec la solution en effectuant des mouvements circulaires. Il est impératif d’éviter les muqueuses.

Attention, cette huile est à proscrire en cas d’hypertension artérielle, mais aussi pendant la grossesse et l’allaitement.

Le sport stimule la circulation sanguine

Sans aller dans l’excès, le sport est une très bonne manière de lutter contre les règles douloureuses. En effet, le sport améliore instantanément la circulation sanguine et au-delà d’une certaine intensité, déclenche la production d’endorphine. A l’instar de la morphine, l’endorphine fait partie de la famille des opiacés, des composés très efficaces pour apaiser et effacer la douleur.

En bref, en cas de douleurs menstruelles, la priorité est de se détendre par tous les moyens possibles. La bouillotte n’est efficace que brièvement et se recroqueviller est plutôt contre-productif car crispe les muscles du tronc.

Les quelques remèdes énumérés ci-dessus ne sont pas exhaustifs mais efficaces. Ils peuvent êtres complétés par des bains chauds voire même des orgasmes pour les plus audacieuses…

Pour toutes celles qui souhaitent s’orienter vers des solutions meilleures pour la santé durant leurs règles, la coupe menstruelle sera la protection hygiénique idéale >> en savoir plus.

Répondre