La coupe menstruelle ou “cup” est une alternative aux protections périodiques classiques, à savoir les tampons et serviettes hygiéniques. Réutilisable, ce petit contenant en forme d’entonnoir se positionne à l’intérieur du vagin pour recueillir le flux menstruel. Le principe de la coupe menstruelle séduit de plus en plus de femmes qui décident d’opter pour l’utilisation d’une cup pendant leurs règles plutôt que de racheter des tampons et serviettes. Pourtant pas nouvelle puisqu’elle a vu le jour dans les années 30, la cup fait de plus en plus parler d’elle et rencontre un succès grandissant.

Pourquoi cet engouement ?

Quelles sont les 5 principaux avantages à son utilisation ?

  • Respecte la flore vaginale
  • Hygiénique
  • Economique
  • Pratique
  • Écologique

1. Respect de la flore vaginale

La cup est souvent composée de silicone médical hypoallergénique, une matière souple, douce et imperméable, sans danger pour les muqueuses qui tapissent l’intérieur du vagin. La coupe menstruelle n’absorbe pas le flux menstruel, elle le retient simplement pour éviter qu’il ne coule hors du vagin.

Les tampons eux absorbent le sang, mais absorbent aussi la flore vaginale avec lui soit 35 % de l’hydratation vaginale. Cela peut avoir pour conséquence d’assécher le vagin, de déséquilibrer sa flore et donc d’entraîner des irritations voire des mycoses. Or, la flore vaginale sert à protéger les voies génitales en faisant obstacle à la proliférations de bactéries ou levures nocives.

Les désagréments provoqués par le côté cotonneux et même parfois rêche des tampons hygiéniques est un véritable problème pour les femmes qui y sont sensibles. Elles finissent par redouter la gêne ressentie à la fin de leurs règles chaque mois à cause de l’utilisation répétée des tampons.

Contrairement aux tampons, la coupe menstruelle respecte l’équilibre de la flore vaginale et n’absorbe pas les sécrétions. Avec une hygiène adaptée, le risque d’infections, de mycoses et de sensations de brûlures est donc amoindri. Et surtout, la composition de la cup ne présente pas de risque pour la santé : un point non négligeable quand on sait que plusieurs analyses ont révélé la présence de produits toxiques et cancérigènes dans les tampons et serviettes hygiéniques. Des substances inquiétantes comme des résidus d’aluminium et de dioxine, des alcools ou encore des pesticides…

Voir notre article sur : le rapport entre choc toxique et tampon.

2. Une meilleure hygiène pendant le règles

En plus d’être sans risque pour la santé, la cup est plus hygiénique que les tampons et serviettes périodiques. On ne retrouve pas l’odeur caractéristique qui émane des serviettes gorgées de flux menstruel, une fois portées. Certes ce n’est pas glamour et pourtant le constat est là : l’odeur provient du sang qui entre en contact avec l’air et coagule, et des bactéries qui rencontrent un environnement favorable à leur prolifération.

A la différence de la serviette, la cup ne provoque pas de mauvaise odeur pour une raison simple : le flux menstruel n’entre pas en contact avec l’air. Un vrai plus pour l’hygiène pendant les règles ! Mais dans tous les cas, il est indispensable de vider et rincer la cup toutes les 8 heures pendant les règles, et la stériliser entre deux cycles.

3. D’importantes économies

Une femme débourse au cours de sa vie plus de 23 500 euros ou 11 0000 en protections hygiéniques (serviettes ou tampons) : une somme importante qu’il est possible d’économiser en choisissant l’alternative de la coupe menstruelle. En effet, la cup représente un coût ponctuel puisqu’elle réutilisable chaque mois pendant plusieurs années.

Le prix d’une cup varie en moyenne d’une dizaine à une trentaine d’euros. Elle s’utilise pendant 5 à 10 années selon les modèles.

4. La cup : plus pratique et plus « sexy »

Pendant les règles, l’utilisation de protections périodiques implique qu’il faut prendre avec soi, dans son sac à main ou ses bagages, un stock de protections de rechange, que ce soit à l’école, au travail et même en voyage. La cup est plus pratique est bien moins encombrante que les serviettes et tampons. Protégée dans sa pochette spéciale, elle se glisse discrètement dans un sac à main.

Autre avantage esthétique cette fois, la coupe menstruelle est presque invisible une fois insérée, elle peut donc se porter sans rien ! Idéale pour les moments intimes, pour se rendre à la plage ou à la piscine.

5. Un dispositif menstruel écologique

Chaque année, 45 milliards de serviettes périodiques sont jetées, ces dernières se cumulent aux tampons qui finissent à la poubelle, dans les toilettes et même dans la nature. Ces nombreux déchets ainsi que leurs emballages sont chers à traiter et polluent.

La coupe menstruelle quant à elle est écologique puisque réutilisable, elle ne produit pas de déchets réguliers et son utilisation est donc très peu polluante.

Répondre